Éthique et déontologie

Éthique et déontologie, tout ce que vous êtes en droit d’attendre de l’écrivain public et biographe que je suis.

 

Confidentialité

Il va de soi que les propos que vous allez me confier resteront entre nous jusqu’à la publication de votre livre ou la fin de notre collaboration, et pour certains, bien au-delà. Je garderai pour moi ce que vous m’aurez confié et que vous aurez choisi de ne pas publier ni divulguer.
Au terme de mon travail, je ne conserve rien des enregistrements ni des notes prises au cours de nos entretiens : je vous les remets, par exemple sur une clé USB, ou les détruis si vous n’en faites rien.

 

Qualité du travail

Pour les biographies : avant chaque nouvel entretien, je vous remets la transcription du précédent. Vous pouvez ainsi juger de la qualité du travail fourni à chaque étape sans attendre la fin de votre livre.
Pour les autres travaux : j’assure une sorte de service après-vente. À la réflexion, vous souhaitez amender le texte que je vous ai proposé ? Contactez-moi, je modifierai le document en question et vous le ferai parvenir dans les plus brefs délais.

 

Périmètre de compétence

Mes prestations sont celles d’un écrivain public et biographe : je ne fais que prêter ma plume. En aucun cas je ne me substitue à d’autres compétences, telles que celles de l’avocat, du notaire ou de l’expert comptable.
Si nécessaire, je peux mettre en relation avec ces professionnels les personnes qui en exprimeraient le besoin.
Cliquez ici pour obtenir les coordonnées de ces spécialistes.

 

Sécurité de paiement

Pour les biographies : vous ne payez rien à l’avance. Vous ne réglez que le travail effectivement réalisé, à mesure de son avancement.
Pour les autres travaux : un acompte de 30% est versé à la commande, le solde à réception de la facture, après livraison du travail, bien entendu.
Vous pouvez me régler en espèces, par chèque ou par virement.

 

Liberté réciproque

Sauf demande particulière de votre part, nous ne serons liés par aucun contrat. Si ce n’est un contrat moral, la confiance, qui nous engage mutuellement à terminer l’ouvrage commencé ensemble. Mais si cette confiance devait disparaître, il nous serait impossible de continuer.

 

Droit de retrait

Si la confiance entre nous devait être rompue, ou si vous n’étiez plus satisfait de la qualité de mon travail, vous pourriez cesser sur le champ notre coopération sans me devoir la moindre indemnité, sauf à payer le travail déjà effectué.

 

Respect des lois

De même, si j’estimais vos propos diffamatoires, contraires aux bonnes mœurs ou à la loi française, je pourrais mettre fin à notre collaboration, sans indemnité, après vous avoir remis les documents correspondants aux travaux déjà réalisés et payés.