Accompagner un auteur

Pourquoi accompagner un auteur ? Parce qu’« Écrire ne suffit pas », pour parodier le titre d’un film où James Bond s’épanouit à l’écran. Écrire ne suffit pas, en effet, pour passer de la page blanche au rayon de la librairie. Explications.

Accompagner un auteur
Réaliser un livre et le diffuser nécessitent de faire appel à des compétences professionnelles.

Vous avez dit inspiration ?

Écrire est une épreuve à laquelle on se livre souvent avec joie, même si quelques difficultés se dressent parfois. Composer un poème, construire une histoire, bâtir une intrigue, autant de façons de s’adonner à la création littéraire. Est-ce pour autant aussi simple que cela ? Certes non. On le sait, l’inspiration ne se réserve qu’à une poignée d’élus. Le travail est plus fréquemment le lot de tout auteur et l’opiniâtreté une qualité indispensable à ce dernier. Tout est donc possible et vient le moment où le tapuscrit est enfin bouclé. Peut-être aura-t-il fallu faire appel à un professionnel de l’écriture pour glaner quelques conseils avisés ? C’est là une excellente idée ! L’important, c’est d’être arrivé au bout de son projet. Et maintenant ?

La réalisation d’un livre

Voici donc un tapuscrit. Qu’en faire ? À ce stade, chercher à se faire accompagner comme auteur est la démarche à adopter. Qui mieux qu’un professionnel de l’accompagnement littéraire pour guider dans cette aventure ? Parce que c’est bien d’une aventure dont il s’agit. Avant de passer aux étapes suivantes, il va falloir relire, corriger, parfois reformuler certains passages. Travailler le titre, l’éventuel sous-titre et les premières pages, entre dédicace, citation, avant-propos, préface ou préambule. Puis mettre en forme le texte, avant de réaliser la mise en page et finaliser la maquette intérieure. Sans oublier les mentions légales. Enfin, il reste encore à concevoir la maquette de couverture

Se faire accompagner comme auteur

Le projet a pris la forme de deux maquettes : le corps du livre et sa couverture. Elles n’attendent plus que de passer sous presse. Encore une question… Quelle option choisir ? L’imprimer tout simplement pour le diffuser autour de soi ? Ou l’éditer en espérant toucher un plus large public, en dehors de ses propres réseaux ? Éditer à compte d’éditeur, à compte d’auteur, s’ériger en autoéditeur ? L’agent littéraire est là pour accompagner l’auteur, le conseiller et l’orienter vers le bon choix. Si imprimer est facile aujourd’hui, les autres voies sont plus complexes à emprunter. Trouver une maison d’édition, par exemple, nécessite de bien connaître ce milieu si particulier.

Pour conclure

Oui, le chemin jusqu’au rayon de la librairie ou jusqu’au rendez-vous avec les lecteurs est ardu. Le temps de la promotion et celui des dédicaces se construisent. Tout auteur a intérêt à se faire accompagner et se décharger ainsi sur un professionnel rompu à ces affaires.

Vous souhaitez en savoir plus ? Cliquez ici. Et pour prendre contact. À très bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.