Un mariage gris

Robert Combriat a choisi le style pamphlétaire pour faire état du mariage gris dont il se considère être une victime. Victime, un statut que la justice lui refuse encore aujourd’hui.

Le mariage gris ?

mariage grisUn mariage est dit gris lorsqu’une personne d’origine étrangère en épouse une de nationalité française dans le but d’obtenir pour elle-même cette nationalité. Bien souvent, elle cherche aussi une forme de protection, pour éviter, par exemple, d’être reconduite à la frontière lorsqu’elle a épuisé ses droits à demeurer sur le territoire national.

L’auteur

mariage grisRestaurateur de renom, Robert Combriat prend encore plaisir à satisfaire les papilles de ses convives. Il a mené sa vie professionnelle avec fougue et passion, tout en prenant toujours soin des siens. C’est le cœur sur la main qu’il a accueilli celle qui finira par le trahir. Ce mariage gris s’est soldé par un divorce qu’on peut qualifier de gris également. Prononcé par une justice qui l’a condamné doublement, d’abord en lui donnant tort, et surtout en refusant de l’entendre.

L’aventure d’un livre

mariage grisPour que sa triste expérience puisse bénéficier à d’autres, Robert a choisi de la raconter. Simplement, humblement. Avec le concours de votre serviteur, il s’est mis en ordre de bataille pour rédiger son témoignage, dans l’espoir de le diffuser le plus largement possible. Au terme de quelques heures d’entretien, il en a livré la matière, condensée maintenant dans un ouvrage facile d’accès, qu’il a choisi d’intituler #balance ta vache.

Désormais disponible

Édité par BoD, ce livre de soixante-huit pages est disponible en version électronique au prix de 0,99 € ou en version imprimée pour 3,99 €. Vous le trouverez dans toutes les librairies et sur la plupart des plateformes de diffusion en ligne. Pour le commander, recherchez le nom de l’auteur ou le titre, ou encore son numéro ISBN : 978-2-3222-1378-8.

Vous aussi vous souhaitez vous faire entendre ? cliquez ici pour en savoir plus. Et pour prendre contact.

Une saga familiale

L'heure de la dédicaceComment en arriver à écrire une saga familiale quand le projet de départ est bien plus modeste ? Pour finir, voici 392 pages au format A4 et 1kg830 pour ce beau bébé, plus une carte micro SD insérée avec des giga-octets d’images haute définition.

Tant que c’est encore possible

une saga familialeIl est un instant dans la vie où la conscience de la finitude s’impose. Le temps du léger déséquilibre vers l’avant, celui qui propulsait vers le lendemain, s’est éteint. Quelques douleurs se sont installées, insidieuses et familières. La mémoire est devenue un vaste champ de souvenirs, où l’on s’étonne de ce chemin parcouru, des personnes croisées et des actions menées. Ou pas. Le moment semble venu de laisser une trace écrite de tout ça.

Un souvenir obsédant

une saga familialeÉmergent alors de cette immensité mémorielle des personnages majeurs. Ceux grâce auxquels on est là, à penser à eux. Au crépuscule d’une vie dense et intense. Yves avait choisi de brosser la vie de ses grands-parents paternels. Pour l’y aider, il a fait appel à sa sœur, à quelques cousins. D’un entretien à l’autre, le champ de la narration s’est étendu. Pour finir par englober presque toute la famille. Et plus encore !

Le royaume de notre enfance : une saga familiale picarde

Yves Bacquet - Le royaume de notre enfanceAuxi-le-Château est le berceau de cette saga familiale. La Picardie y tient un rôle majeur. Et bien d’autres contrées, de la Bretagne à la Côte d’Azur, jusqu’en Pologne actuelle. Des aventures extraordinaires, comme on en raconte au cinéma ou dans les romans. Les guerres et leurs vicissitudes ont leur place. Et aussi la vie de tous les jours, grave et splendide comme un jardin potager au bord d’une rivière, l’Authie. Ce n’est que l’histoire de la famille, livrée aux générations à venir. Un magnifique cadeau à sa postérité.

Des archives à partager

Yves Bacquet - choix des illustrationsD’un entretien à l’autre, Yves ressort des archives fabuleuses. Jusqu’à quelques films, tournés par son père, en seize millimètres. Et quantité d’agendas et de carnets manuscrits, où les générations ont consigné les faits marquants de leur vie. Mais comment partager ces pépites ? Tout simplement en les numérisant et en les proposant sur une carte micro SD, insérée en dernière page, dans une pochette pour ne pas la perdre.

L’aventure vous tente ? cliquez ici  ou encore ici pour en savoir plus. Et pour prendre contact.

Écrire pour passer le temps

À l’heure actuelle, tout est bon pour passer le temps, comme écrire, par exemple. Par ailleurs, les mesures de confinement ne nous permettent plus de nous réunir pour nous adonner à l’écriture. Pour un temps du moins. C’est donc à chacun de trouver un palliatif, voire un dérivatif. Pour rester dans l’idée de prendre plaisir à écrire, voici une solution originale.

Une alternative à l’ennui

Votre Plume 83 vous propose d’écrire chez vous. Pour passer le temps, vous pourrez ainsi continuer à laisser courir votre plume selon le thème du jour. À la demande, je vous livre une proposition d’écriture. Avec une échéance à la clé, vous rédigez votre texte et vous me le faites parvenir. Par courriel de préférence 😉. Nous pouvons ensuite en discuter par téléphone. Je peux tout autant vous le commenter par écrit.

Pour en savoir plus, et surtout comment accéder à ce service, cliquez ici.

écrire pour passer le temps

Pour prolonger le plaisir
Dès que la situation le permettra, les participants pourront se réunir et présenter leurs textes. Je vous accueillerai alors à l’espace Caboch’arts, dans l’ambiance conviviale et bienveillante qui sied à une telle activité. Lectures, commentaires, et pourquoi pas, réalisation d’un recueil que chacun pourra conserver, sont autant de possibilités à partager.

L’atelier d’écriture demain
Votre Plume 83 vous conviait le lundi 6 avril 2020 à évoquer le printemps au cours d’un atelier d’écriture. Compte tenu des circonstances, cette activité est bien sûr différée. Dès que la situation sera plus saine, nous pourrons à nouveau nous retrouver à l’espace Caboch’arts chaque lundi de 17h00 à 19h00.

Prenez soin de vous et des autres. Et à très bientôt !

Pour retrouver l’article précédent, cliquez ici.
Et pour plus d’informations sur l’atelier d’écriture en général, depuis le site du Groupement des Écrivains-Conseils®, cliquez ici.

Atelier d’écriture du printemps

Pour cet atelier d’écriture, le printemps s’offre à votre plume. Venez composer des bouquets de mots et libérer les subtiles essences contenues dans vos phrases à écrire.

Un atelier d’écriture du printemps

atelier écriture printemps
La Nature nous offre un concert d’explosions florales et silencieuses, de senteurs enivrantes et parfois entêtantes, comme celles du mimosa, du laurier tin ou du tilleul. C’est l’occasion d’exprimer la joie ressentie ou la douleur réveillée, le bonheur de vivre ou l’amour déçu. Pourquoi ne pas en profiter pour évacuer les tensions, faire la paix avec le monde, ou avec soi-même ? Il y a tant de raisons de se prêter aux jeux des mots !

L’écriture : un temps pour soi

Votre Plume 83 vous convie à l’atelier d’écriture animé par Pascal, chaque lundi de 17h00 à 19h00. Situé rue de Trans, à Draguignan, l’espace d’exposition des Caboch’arts vous attend. Vous y trouverez un accueil chaleureux et toutes les conditions pour passer un bon moment en toute convivialité. La bienveillance sera de mise, pendant une heure ou deux, selon votre disponibilité.

Un espace adapté

atelier écriture printemps
Dans ce lieu d’exposition artistique, au milieu des œuvres du moment, l’animateur vous propose un thème et des consignes. Ainsi orienté, vous entrez plus facilement en écriture
. Ensuite, vous laissez libre court à votre plume, en solitaire ou à deux. L’ambiance invite à libérer son esprit et laisser courir sa plume sur le papier.

Vous accéderez à plus d’informations sur l’atelier d’écriture en cliquant ici.

Pour participer à l’atelier d’écriture du printemps

La saison débutera avec cet atelier d’écriture du printemps le lundi 6 avril prochain. Pascal vous proposera une carte de dix séances, pour un prix de 6 € l’heure, la onzième étant offerte. N’hésitez pas à venir avec quelques minutes d’avance. Et à plusieurs, c’est encore mieux !
atelier d'écriture créative   atelier d'écriture créative
La participation à l’atelier d’écriture est limitée à une douzaine de personnes. C’est pourquoi vous êtes invité à vous inscrire, en réservant auprès de l’animateur au 07 83 31 07 97.

Capter la mémoire d’un territoire

De quoi s’agit-il ?

Capter la mémoire d’un territoire, c’est aller à  la rencontre de plusieurs sources. Les anciens du village, d’hier et d’aujourd’hui, les archives municipales, départementales et aussi familiales, sont les dépositaires de cette mémoire. On en trouve également une expression dans l’agencement du réseau des routes et des chemins. Dans celui des quartiers, chacun d’entre eux portant sa propre histoire. Les parcelles agricoles racontent à qui sait les écouter les négociations d’antan qui façonnèrent le patrimoine des uns et défirent celui des autres.

Capter cette mémoire, c’est écouter nos aînés raconter ce que fut leur enfance, les souvenirs qu’ils ont de leurs parents et des histoires de ceux-ci. C’est aussi éplucher ces fameuses archives qui recèlent bien souvent des anecdotes croustillantes. C’est enfin se promener dans les rues et par les chemins, découvrir une niche dans un mur, les vestiges d’un pont ou d’une campagne.

capter la mémoire d'un territoire
La Motte, charmant village provençal, soucieux de capter et de partager sa mémoire pour valoriser son futur.

Pourquoi est-ce si important de capter la mémoire d’un territoire ?

Depuis plus d’un siècle, le tempo de l’évolution de notre cadre de vie connaît une accélération sans précédent. Notre quotidien n’a plus rien à voir avec celui d’il y a à peine cinquante ans. Et pourtant, les problèmes fondamentaux demeurent les mêmes. L’accès à l’eau, par exemple. C’est tellement naturel d’ouvrir le robinet de la cuisine qu’on peine à imaginer nos aïeux contraints d’aller puiser cette eau en-dehors de la maison.

À ce phénomène s’ajoute celui de l’éloignement physique entre les générations. Les réunions de famille où l’on écoutait se raconter les grands-parents sont devenues rares. Les modes de communication ont aussi radicalement changé. Les plus anciens ont du mal à s’approprier les nouvelles technologies.

Capter la mémoire, celle d’un territoire en particulier, c’est s’assurer de conserver des informations essentielles. Essentielles à l’évolution même de ce territoire. Pour tirer profit des expériences passées. Telle terre a été inondée, il y a certes longtemps, mais rien ne garantit de la survenue d’un nouvel épisode.

Se souvenir, prendre conscience que la vie se satisfait d’abord de simplicité : boire, manger, être abrité, en sécurité, en bonne santé. Le reste ne venant qu’après…

La mémoire, c’est aussi celle des particuliers, car chaque histoire est unique. Pour savoir comment lui donner la place qu’elle mérite, cliquez ici.

Bonne année 2020

Votre Plume 83 vous souhaite une bonne année 2020. Que ce nouveau millésime voit se réaliser vos souhaits les plus chers. Santé, bonheur, prospérité… voyages, amour, rencontres, lectures, réalisations de toutes sortes, … enfin, tous vos souhaits, sans exception.

Bonne année 2020

Et plus que tout : lisez, rêvez, écrivez ! ces plaisirs simples liés à l’écriture sont d’excellents médicaments pour conserver une santé physique et morale de qualité. Vous pouvez même en abuser… si si…

Venez essayer l’atelier d’écriture. Venez jouer avec votre propre plume et suivre les propositions que j’ai concoctées rien que pour vous. Dans un groupe de six à douze personnes, chacun dispose d’un thème et de consignes, destinés à facilité l’entrée en écriture. Pour en savoir plus, cliquez ici. Ou encore ici.

À l’aube de cette nouvelle année, chacun mesure le temps qui passe, irrémédiablement. Et qui rend peu à peu toute mémoire inaccessible. Vient ce moment dans l’existence où l’on cherche d’où l’on vient. Quelle mémoire viendra rafraîchir la nôtre en nous rappelant les bons moments de notre enfance ? Et nous, que laissera-t-on à notre postérité ? Il est peut-être temps de se poser la question. Pour y répondre, je vous invite à consulter les informations disponibles en cliquant ici. Et puis ici.

Bonne et heureuse année 2020 !

Bonnes fêtes de fin d’année !

Votre Plume 83 vous souhaite de bonnes fêtes de fin d'année
Bonnes fêtes de fin d’année à tous !

Nous voici déjà fin décembre ! Il est temps pour moi de vous souhaiter de passer de bonnes fêtes de fin d’année !
En cette veille de Noël, bien des aléas s’imposent à nous, la période va demander de la souplesse d’esprit. Et d’utiliser toutes les ressources imaginables. Météo, grèves, et parfois, maladie, ou encore fâcherie, tant d’événements sont susceptibles de s’immiscer dans nos projets pour les perturber.

Une année se termine

2019 est bientôt derrière nous. Dans quelques jours, chacun en dressera le bilan. Pour ma part, je retiendrai tous ces bons moments passés à écouter ce que furent les parcelles de vie des uns et des autres. Pour écrire une lettre ou recueillir un récit de vie, les échanges ont tous été chargés d’émotion.
Ensemble, nous en avons fait de beaux livres. Et pour certains, nous sommes même retournés chez l’imprimeur pour en demander quelques exemplaires supplémentaires. Serait-ce là la rançon du succès ? du vôtre assurément !
Alors, un grand merci à toutes celles et à tous ceux que j’ai pu croiser au cours de cette belle année !

Une autre se profile

Dans quelques jours, notre monde entrera dans la dernière année de la décennie. À en croire les médias, l’avenir est incertain. Tant de maux nous attendent au tournant qu’on n’ose plus se lancer dans les prospectives.
Souvenons-nous de l’adage selon lequel, pour savoir où l’on va, il faut regarder d’où l’on vient. Notre passé conditionne notre avenir. Dans cet esprit, avons-nous livré les clés de ce passé à nos enfants ? les avons-nous nous-mêmes reçues de nos parents ? Il est sans doute encore temps de le faire. Avant que la mémoire, la nôtre, la leur, ne soit devenue inaccessible.

Votre vie est unique, racontez-là ! et réalisons ensemble ce livre dont vous n’osez rêver…

écrivain public - biographie - récit de vie