Apport thérapeutique de l’écriture

Quel peut être l’apport thérapeutique de l’écriture ? En quoi écrire pourrait bien se mêler aux pratiques telles que l’aromathérapie, la naturopathie ou encore l’ostéopathie ? Un verbe nous en dit long pour mieux comprendre le phénomène : exprimer.

apport thérapeutique de l'écriture

Exprimer, s’exprimer

Le dictionnaire nous indique que ce verbe signifie, entre autres, formuler, émettre, extérioriser, objectiver ou encore verbaliser, et même transsuder. D’une certaine manière, il s’agit donc de se débarrasser de ces toxines qui encombrent et polluent notre esprit. Quand on sait combien celui-ci est connecté au corps, on commence à percevoir cet apport thérapeutique dont on parle ici. En l’occurrence, le phénomène peut être comparé à la sudation provoquée dans un sauna. En activant son métabolisme et ses fonctions émonctoires, le pratiquant recherche un mieux-être et une amélioration de sa santé.

L’écriture et les toxines de l’esprit

Dans le cadre présent, on cite souvent cette locution : guérir ses maux par des mots. En d’autres termes, en définissant ses maux avec des mots, on leur donne corps, enfin ils prennent forme. Cette consistance ainsi obtenue permet de les manipuler comme on frotterait l’endroit où l’on a pris un coup. En faisant appel aux nombreuses sphères cognitives de notre cerveau, l’écriture va préciser le contour des pensées qui nous pèsent. Jeter sur le papier ces miasmes, dans l’intimité de sa conscience d’abord, est un premier pas vers le mieux-être. Le suivant se trouve dans le partage de ces mots dont on finit par se détacher. Par se libérer. L’écriture devient un exutoire.

Un apport thérapeutique largement reconnu

Identifier ses peurs, caractériser ses douleurs, adoucir son passé, faire la paix avec soi-même, comptent parmi les bienfaits de l’écriture. Il en est bien d’autres, qu’on découvre et qu’on affine au cours de la pratique. La biographie a fait son entrée à l’hôpital dans les services de soins palliatifs. Les ateliers d’écriture accueillent les patients et aussi les soignants, sans oublier les aidants. Le monde médical prend conscience de ces apports thérapeutiques et leur réserve désormais une place dans l’arsenal proposé aux malades. Comme ont pu s’en rendre compte les visiteurs du congrès médical de novembre dernier, organisé par Sevesss. Je vous invite d’ailleurs à découvrir cette association dynamique. Sous son égide, Votre Plume 83 s’apprête à ouvrir à Vidauban un atelier d’écriture destiné à ces personnes en souffrance.

Vous souhaitez en savoir plus sur l’écriture expressive ? Cliquez ici. Et pour prendre contact. À très bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.