Conjuguer curiosité et écriture

Profitons du temps de la liberté retrouvée, celui des vacances, pour conjuguer curiosité et écriture ! Dans tous les cas, il s’agit de se faire plaisir et d’entretenir celui-ci dans la durée. Pour le savourer à nouveau l’hiver venu ou dans quelques années, seul ou en bonne compagnie.

Conjuguer curiosité et écriture

La curiosité est un signe de jeunesse

C’en est même un synonyme, mieux : une manifestation éclatante ! Quoi de plus réjouissant que le regard d’un enfant avide d’en découvrir plus ou celui d’une personne âgée devant l’inconnu ? Pour le premier, c’est l’éveil à la nouveauté, la soif d’explorer l’univers et d’en tirer une saine richesse. Quant à la seconde, elle cultive sa fantaisie et entretient son appétit pour la connaissance qu’elle sait infinie. Entre les deux se tient l’éveil à l’autre, au quotidien toujours différent, à l’actualité d’un monde en constante évolution. La curiosité n’est un vilain défaut que lorsqu’elle ne s’accompagne pas de salutaire bienveillance

Le plaisir de l’écriture

Toute personne qui, un jour, s’est essayé à l’écriture décomplexée est convaincue de ce fait : écrire procure du plaisir. En villégiature, le rythme quotidien est plus souple et dégager un temps pour s’adonner à cette activité est plus facile. C’est le bon moment pour en profiter, pour se lancer aussi. Et surtout ! Comment ? Une carte postale ou un courriel illustré d’une belle photo par-ci où quelques phrases décriront les beautés des alentours. Un carnet de voyage par-là où consigner ses émotions aux côtés d’un ticket d’entrée au musée ou d’une fleur séchée. Ou tout simplement, quelques mots rien que pour le plaisir d’écrire.

Conjuguer ses émotions : mêler curiosité et écriture

Oui, le temps des vacances se prête particulièrement bien à cet exercice. Au retour, on se contentera avec ces lignes tracées sur le sable ensoleillé ou le long d’une piste montagneuse. En conservant les yeux ouverts et la plume à la main, on pourra prolonger ce plaisir. Conjuguer curiosité et écriture se pratique aussi le reste de l’année, seul ou entre initiés. En toute convivialité, l’atelier d’écriture vous invite à écouter vos émotions et à les coucher sur le papier. Parce que la curiosité et les délices de l’écriture méritent d’être entretenus bien au-delà du temps des vacances !

Vous souhaitez en savoir plus ? Cliquez ici. Et pour prendre contact. À très bientôt !

Une réponse sur “Conjuguer curiosité et écriture”

  1. Vous aimez écrire ? Alors n’hésitez plus pour venir participer à nos ateliers d’écriture. C’est avec le concours de Pascal Delugeau que j’ai puisé au fond de moi la matière pour réaliser mon rêve, de rendre hommage à mes parents, avec la publication de  »Souvenirs d’enfance ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.