Atelier d’écriture du printemps

Pour cet atelier d’écriture, le printemps s’offre à votre plume. Venez composer des bouquets de mots et libérer les subtiles essences contenues dans vos phrases à écrire.

Un atelier d’écriture du printemps

atelier écriture printemps
La Nature nous offre un concert d’explosions florales et silencieuses, de senteurs enivrantes et parfois entêtantes, comme celles du mimosa, du laurier tin ou du tilleul. C’est l’occasion d’exprimer la joie ressentie ou la douleur réveillée, le bonheur de vivre ou l’amour déçu. Pourquoi ne pas en profiter pour évacuer les tensions, faire la paix avec le monde, ou avec soi-même ? Il y a tant de raisons de se prêter aux jeux des mots !
Continuer la lecture de « Atelier d’écriture du printemps »

Capter la mémoire d’un territoire

Capter la mémoire d’un territoire : de quoi s’agit-il ?

capter la mémoire d'un territoire
La Motte, charmant village provençal, soucieux de capter et de partager sa mémoire pour valoriser son futur.

Capter la mémoire d’un territoire, c’est aller à la rencontre de plusieurs sources. Les anciens du village, d’hier et d’aujourd’hui, les archives municipales, départementales et aussi familiales, sont les dépositaires de cette mémoire. On en trouve également une expression dans l’agencement du réseau des routes et des chemins. Dans celui des quartiers, chacun d’entre eux portant sa propre histoire. Les parcelles agricoles racontent à qui sait les écouter les négociations d’antan qui façonnèrent le patrimoine des uns et défirent celui des autres. Continuer la lecture de « Capter la mémoire d’un territoire »

Bonnes fêtes de fin d’année !

Votre Plume 83 vous souhaite de bonnes fêtes de fin d'année
Bonnes fêtes de fin d’année à tous !

Nous voici déjà fin décembre ! Il est temps pour moi de vous souhaiter de passer de bonnes fêtes de fin d’année !
En cette veille de Noël, bien des aléas s’imposent à nous, la période va demander de la souplesse d’esprit. Et d’utiliser toutes les ressources imaginables. Météo, grèves, et parfois, maladie, ou encore fâcherie, tant d’événements sont susceptibles de s’immiscer dans nos projets pour les perturber. Continuer la lecture de « Bonnes fêtes de fin d’année ! »

Accompagnement vers l’emploi

Solliciter un accompagnement vers l’emploi n’est pas une idée saugrenue. Bien sûr, on peut se débrouiller seul. Cependant, décrocher l’entretien d’embauche déterminant qui conduira au contrat tant espéré relève aujourd’hui de l’exploit.

accompagnement vers l'emploi

Vers l’emploi : un parcours complexe

Les chiffres du chômage sont là pour le confirmer : trouver un job est difficile. Raréfaction de l’offre, dématérialisation du recrutement, standardisation des procédures : tout concourt à rendre l’embauche hasardeuse.
Ce parcours complexe est encombré d’obstacles qu’il faut apprendre à franchir. Ou à contourner.

L’emploi et le recruteur

Un poste à pourvoir, et le recruteur s’annonce dans la ronde. Qui est-il ? Quels sont les critères qu’il privilégie ? Comment gère-t-il la procédure d’embauche qu’il doit mener à bien ? Et tant d’autres questions qu’il est légitime de se poser quand on cherche du boulot.
Retenons que les points importants sont la lecture de l’offre d’emploi, la rédaction du CV et de la lettre de motivation, la préparation à l’entretien et la cohérence à donner à tous ces éléments.

Se faire accompagner ?

Est-on souvent confronté à ces points essentiels ? Les maîtrise-t-on ? A-t-on le recul nécessaire pour ne pas se laisser berner par son ego ? En d’autres termes, est-on suffisamment autonome pour se lancer seul dans la prospection d’un emploi ?
Chacun est bien sûr libre d’agir comme bon lui semble. Toutefois, considérons un instant l’enjeu de cette aventure : l’emploi indispensable pour vivre et assumer son autonomie justement.

Se faire accompagner vers l’emploi, c’est se donner les moyens de son ambition. Ne rien laisser au hasard. Mettre toutes les chances de son côté.

accompagnement vers l'emploi

Un professionnel de l’accompagnement vers l’emploi

Mon passé de recruteur m’a laissé l’expérience de la sélection des CV. Des atouts de la lettre de motivation qui retient l’attention. De la préparation et de la conduite de l’entretien d’embauche.

Pour être passé moi-même par l’étape de la transition professionnelle, j’en ai appris les méandres. Et la manière de les franchir, pour atteindre l’objectif : décrocher l’emploi tant convoité.

Ancien gestionnaire de ressources humaines, j’accompagne aujourd’hui de nombreuses personnes dans cette démarche. Comme j’accompagne les recruteurs dans la rédaction de leurs annonces. J’en sais donc toutes les finesses, toutes les attentes.

Plus d’informations sur l’accompagnement vers l’emploi en cliquant ici.

Passeurs de mémoire, passeurs d’espoir

Un salon dédié à la mémoire

Passeurs de mémoire, passeurs d’espoir, c’était le titre donné au salon auquel j’ai participé. L’événement s’est tenu ce week-end, à Vidauban, dans le Var. À une quinzaine de kilomètres de Draguignan, au cœur de mon secteur d’activité.

passeurs de mémoire, passeurs d'espoirDes ateliers d’écriture

Et ce fut un bel événement ! J’ai eu l’opportunité d’y animer des ateliers d’écriture. Tous les âges se sont présentés. De l’écolier en première année d’apprentissage de l’écriture, au papy adepte de l’activité de longue date. Sans oublier Mamie, qui s’est jointe aux autres pour libérer elle-aussi sa créativité. C’est bien connu : l’atelier d’écriture est un moment de convivialité exceptionnel. Ceux-ci n’ont pas failli, les échanges occasionnés ont été nombreux et appréciés par tous.

Des conférences sur la biographie et le récit de vie

Le public était également au rendez-vous de mes conférences sur la biographie. Les auditoires qui se sont succédé se sont montrés très intéressés. Ils ont largement joué la carte de l’interactivité. Les questions ont fusé, le temps imparti a été dépassé. Qu’à cela ne tienne, le but était de satisfaire les curiosités, et ce fut le cas !

passeurs de mémoirePasseur de la mémoire combattante

Mon camarade Philippe Roudier, lieutenant-colonel conservateur du musée des Troupes de marine, était de la partie. Il a proposé aux visiteurs une série de panneaux d’information autour du débarquement de Provence. Dans la salle des conférences, il en avait installé d’autres racontant la Force Noire. Il a également montré au public comment trouver des informations relatives aux combattants morts pour la France. Pour cela, il s’est servi d’un exemple tout provençal, celui de Lili des Bellons, ami de Marcel Pagnol.

Passeur d’histoire

Un autre conférencier, Philippe Castellano, a évoqué la mémoire d’Antoine de Saint-Exupéry. Le samedi autour du Petit Prince, pour les enfants. Et le dimanche, en évoquant le mystère de la disparition de cet aviateur-écrivain hors-pair. Historien de l’aviation, Philippe est aussi plongeur. C’est lui qui a identifié avec certitude l’épave de l’avion de Saint-Ex au large de Marseille.

Passeurs de mémoire de la Résistance

Jules Castellan, dernier membre FFI en vie du village de La Motte, était présent ce samedi. Comme à son habitude, il s’est plu à répondre aux questions des plus jeunes comme des plus anciens. Dimanche, d’autres anciens combattants sont venus raconter leurs aventures. S’il est toujours difficile de rapporter ce que fut le contexte de celles-ci, nos narrateurs ont tenu en haleine leur public.

Oui, ce fut un beau succès. Vivement l’année prochaine !

Un discours

Rien de tel qu’un discours

Oui, rien de tel qu’un discours bien senti pour faire la promotion de son entreprise. Cette entreprise qu’on a créée, qu’on porte à bout de bras. Faire la promotion des produits qu’on y vend ne doit pas être bien compliqué ! Un peu de temps, une pointe d’inspiration, une page blanche et un bon stylo, et le tour est joué !

un discours

L’éloquence a rendez-vous avec la clientèle

Pour cette action promotionnelle, on a tout prévu. D’abord, une salle dans un lieu adapté où accueillir ses invités. Puis un conférencier pour asseoir l’excellence du produit phare de la maison. Et pour terminer sur une note conviviale, très commerciale, un cocktail pour rencontrer les prospects. Et, si possible, noter les commandes qui ne manqueront pas de fuser.

Pour lier le tout, le discours

Vous avez dit rédiger ? Devant la page blanche, papier ou écran, la question se pose : par quoi commencer ? Et puis les autres suivent : de quoi parler ? Comment en parler ? Comment ordonnancer le propos ? Quel style adopter ? Le temps passe, on s’énerve. Et on finit par remettre l’exercice à demain. Demain ?

Pourquoi ne pas faire écrire ce discours ?

Oui, il doit bien exister un professionnel de cette affaire… Présent ! vous dirais-je alors. Je vous prête ma plume pour rédiger ce discours qui vous pose problème. Après vous avoir écouté me préciser votre besoin, j’écrirai pour vous le texte dont vous attendez tant.

Confiez cette rédaction à un professionnel

Écrivain-Conseil®, ma plume écrit tous les mots que vous cherchez vainement. Vous manquez de temps, l’inspiration se fait désirer : confiez-moi cette tâche. Vous gagnerez en sérénité. Ensemble, nous élaborerons la trame de cette prise de parole si importante pour vous. Et pour l’avenir de votre entreprise !

Plus d’informations sur la rédaction d’un discours ou d’une prise de parole en cliquant ici.
Alors, n’hésitez plus, appelez-moi ! Ou laissez-moi un message en cliquant ici.

 

Écrire pour vulgariser

Le besoin d’outils efficaces

De nombreux domaines utilisent des champs lexicaux souvent abscons pour la plupart des personnes. Ces mots et ces locutions sont réservés aux seuls connaisseurs confirmés. Ces derniers les modèlent pour simplifier l’expression de notions complexes, de concepts difficiles d’accès. Si cette démarche est destinée à leur faciliter la tâche, elle en interdit la compréhension au public non averti. C’est pourquoi il est si important de pouvoir écrire pour vulgariser ces éléments de la connaissance.

écrire pour vulgariserUne écriture d’initiés

Ces concepts compliqués s’expriment bien souvent en langue mathématique. Les équations utilisées sont impressionnantes aux yeux des non-initiés. On y contemple ce qui ressemble à des hiéroglyphes. De nombreux signes et symboles enchevêtrés, imbriqués les uns dans les autres. Ces équations ont parfois même l’apparence d’œuvres graphiques d’un artiste un peu fou.

Traduire pour écrire

Il est parfois nécessaire de diffuser ces concepts. Parce que le public, en tout ou partie, a besoin de se les approprier. Cet exercice de vulgarisation impose avant tout de traduire ces champs lexicaux si particuliers. Pour cela, les maîtres de l’art doivent fournir un effort considérable pour se faire comprendre. De même, le rédacteur doit se concentrer pour capter la signification et la rendre avec précision.

vulgariser la connaissanceVulgariser pour diffuser la connaissance

C’est l’essentiel du besoin : faire connaître. Si des domaines n’apportent pas grand-chose au quidam, d’autres, comme celui de la santé, revêtent un intérêt certain. Faut-il être médecin pour parler de santé ? ceci semble être une évidence. En revanche, pour rédiger dans ce domaine, l’écrivain prête-plume a seulement besoin d’être guidé.

Vulgariser une méthode

Mon client compte plus d’une trentaine d’années d’expérience dans son domaine. Médecin et chercheur, il a développé une approche personnelle de son art. Sa démarche s’appuie sur les travaux d’une communauté de scientifiques et de philosophes reconnus dans le monde entier. Alors qu’il s’apprête à prendre sa retraite, il a ressenti le besoin de transmettre. De passer le flambeau, pour faire vivre le fruit de son travail. L’ouvrage est en cours de rédaction, et j’espère pouvoir vous le présenter sous peu.

À très bientôt !

Passer la mémoire

Passer la mémoire d’autrui, voilà une belle idée. Comme celle de rassembler les biographes francophones sur une même plateforme en ligne. Chacun rédige sa fiche de présentation et choisit comment se peindre au mieux. Il met en avant ce qui le caractérise et donne quelques précisions sur son mode de fonctionnement. À l’écran, un cartouche récapitule les éléments essentiels tels que le nom du cabinet, le tarif, les coordonnées et le lien éventuel vers le site internet du professionnel. Ainsi, le visiteur peut aisément comparer ces critères communs d’un biographe à l’autre. Tout comme il découvre la sensibilité de chacun au travers de la prose utilisée pour brosser son portrait. Le mien se trouve ici.

Passer la mémoire
Continuer la lecture de « Passer la mémoire »

Un accident… suite

Vingt-deux jours ont passé.

Trois semaines… encore une sans poser le pied. Pour résumer l’aspect clinique de l’affaire, l’infirmière et la kiné sont satisfaites de l’évolution de mon cas.

Pour le reste, c’est notre quinzaine consacrée aux congés annuels. Nous avions organisé un séjour dans les Alpes de Haute Provence, que nous comptions consacrer essentiellement à la randonnée. Nous avons annulé… Si j’arrive à surmonter cette déception, il n’en est pas de même pour Marie. Alors, nous cherchons des idées pour dilapider notre temps, et nous en trouvons. Il ne s’agira pas de gambader, juste de s’évader et de nous retrouver à se consacrer rien qu’à nous.

Un écrivain public cloué au sol

Je lis beaucoup, j’écris peu. Toujours sollicité par quelques clients qui profitent de la trêve estivale pour mettre à jour quelques dossiers. Et aussi par quelques Écrivains-Conseils® pour leur visibilité sur le site du GREC. En définitive, il ne me reste que peu de temps pour éprouver ma patience…

Merci à toutes celles et à tous ceux qui se manifestent pour m’apporter leur soutien. Et à très bientôt !